L’équipe

Camille Henri

PRÉSIDENTE

Notre spécialiste en développement durable, passionnée et passionnante, intarissable et insatiable en la matière, elle apporte au quotidien la fraîcheur de son engouement et le sérieux de sa méthode. 

Ingénieur Agronome et économiste, passionnée par le développement durable, Camille a déjà travaillé avec l’Afrique et travaille en stratégie de développement durable où elle s’est notamment spécialisée sur les questions d’achats responsables.

Camille se lance dans le projet Respons’Appro en tant qu’expert RSE et avec un profond désir de comprendre comment créer de la valeur à tous les niveaux de la supply-chain.

Son objectif : sauver le monde (rien que ça!). C’est la Présidente de l’Association et la responsable « méthodologie et partenariat« . 

Gonzague Verdon

TRÉSORIER

Ce membre de notre équipe apporte quotidiennement le charme de sa personnalité et son expérience professionnelle au travail. Il est difficile d’imaginer là où nous serions sans notre fidèle Blogueur senior.

Juriste et spécialisé en Intelligence Economique ainsi qu’en Stratégie d’Entreprise, il a travaillé plusieurs années dans un environnement international et a rédigé de nombreuses études dans son domaine d’origine : la cybercriminalité.

Si son parcours professionnel n’est pas marqué par le développement durable ni les achats responsables, c’est en tant que consommateur intéressé et averti que Gonzague se lance aujourd’hui dans le projet Respons’Appro.

Il a pour ambition de mettre les différentes compétences acquises au cours de son expérience professionnelle au service d’un sujet qui appartient à tous. C’est notre trésorier et notre rédacteur.

Choupette

FIDÈLE DESTRIER

Tout le monde connaît la petite coxi des années 60…Et bien notre Choupette à nous c’est ce merveilleux Renault-Saviem TP3. Une ambulance de 1975, rescapée de l’armée qui n’a pas fait la guerre mais qui va faire l’Afrique!

Ce modèle a été édité par les usines Saviem pour les besoins du corps médical militaire en 1975 et n’est resté que deux ans en « activité relative » – puisqu’il n’a roulé que 200 km à l’époque – période à laquelle l’armée décida de renouveler entièrement son parc d’ambulances.

Un joli p’tit bébé, donc, qui n’a pas connu la guerre et qui a pu s’envoler faire ses humanités en 1977 chez Jean-Pierre, son premier et seul propriétaire jusqu’en 2017. En somme, un petit stage qui s’est prolongé en un CDI de 40 ans pour parcourir 85 000 kilomètres entre les mains d’un passionné.

Ce bébé en a sous le capot et comme toutes les bonnes mécaniques il de mande seulement un petit peu d’attention. Ca tombe bien, ses nouveaux parents débordent déjà d’amour pour lui.